Le Mont Morel

Chère cousine, cher cousin,

Si je consacre un article au Mont Morel, c’est parce qu’avec André et Odile, mon oncle et ma tante, ainsi que leur fils Jérôme, nous avons eu l’occasion de nous y rendre l’été dernier.

Le Mont Morel est le nom d’une ferme de Frênes situé à côté du château du Rosel, ayant par le passé tous deux appartenus à la famille de BANVILLE. La ferme est limitrophe de Montsecret, commune sur laquelle la ferme a une expansion. Pourquoi en parler ? il s’agit du lieu de naissance de notre grand-mère Berthe LEBAUDY, ainsi que de celui de son père, et de leurs frères et sœurs.

la maison natale de Berthe LEBAUDY

Nous avons pu visiter la ferme dans sa partie moderne et sa partie ancienne, grâce à l’accueil spontané et chaleureux de Pascal et Brigitte, les propriétaires et exploitants actuels. Ils nous ont accueillis très longuement malgré le travail qui les attendait.

La maison était la partie gauche du bâtiment

La maison où sont nés nos ancêtres n’est plus un lieu d’habitation depuis les années 1930, une nouvelle maison ayant été construite. Elle sert actuellement de lieu de stockage pour du matériel utile à l’exploitation de la ferme. On voit cependant bien la porte d’entrée et une fenêtre donnant sur la façade. A l’intérieur, nous avons pu voir la cheminée et une fenêtre donnant sur l’arrière.

Cadastre Frênes 1832

A l’extérieur, on voit aussi un bas-relief représentant un homme, mais son origine et sa signification ne sont pas connus. S’agit-il de la représentation d’un artisan, ou d’un pèlerin ? Pascal et Brigitte ont sollicité des historiens de Frênes, peut-être en saurons-nous plus ultérieurement.

La maison figure sur le cadastre de 1832, mais nous ne savons pas quand elle a été construite, aucune date n’étant gravée. Avant l’installation de nos aïeuls, dans les années 1840, la ferme était exploitée par une famille ONFRAY (recensements de 1841 et 1846).

1858-1892 François Michel LEBAUDY et Marie Joséphine CONSTANTIN

François Michel LEBAUDY s’y est probablement installé le 25 mai 1858, puisqu’il est indiqué sur son acte de mariage du 15 août 1858 avec Marie Joséphine CONSTANTIN qu’il s’est installé à Frênes à cette date. Il vivait auparavant avec ses parents au hameau du Boutry à Bernières-le-Patry (recensement de 1846) situé à 5km au nord du Mont-Morel. Il y est né en 1826.

Marie Joséphine CONSTANTIN est originaire de Montsecret où elle est née en 1825. Il est probable qu’elle habitait avec ses parents au village du Rosel à Montsecret (sa sœur Aimée Marie y est décédée en 1843 à l’âge de 20 ans, ainsi que ses grands-parents maternels Anselme JAMET en 1831 et Catherine GALLIER en 1840). Du Mont Morel, on peut apercevoir le village du Rosel, situé sur l’autre rive du ruisseau de Vautigé, qui marque la séparation entre les communes de Frênes et de Montsecret.

Leur premier fils François Alcide LEBAUDY (le père de notre grand-mère Berthe LEBAUDY) est né le 9 janvier 1859 au Mont Morel, soit 5 mois après leur mariage et 7 mois et demi après l’installation de François à la ferme. Il est donc probable que l’installation de François au Mont Morel fasse suite à leur rencontre, et non l’inverse. La ferme a vu la naissance de cinq autres enfants :

  • Auguste, né en 1860, qui s’est marié en 1888 avec Marie Victorine LECONTE originaire de Saint-Germain-du-Crioult.
  • Victor Emile, né en 1862, décédé en 1864.
  • Elise, née en 1864, qui s’est mariée en 1889 avec Louis Constantin LECONTE, originaire de Tinchebray. Ils sont cousins puisque Françoise Virginie CONSTANTIN, la mère de Louis Constantin, est la sœur de Marie Joséphine CONSTANTIN.
  • Armandine Aubinie, née en 1866, qui s’est mariée avec Armand DUFY, aubergiste à Tinchebray. Armand DUFY est un cousin éloigné du célèbre peintre Raoul DUFY.
  • Augustine Célanie, née en 1868, qui s’est mariée avec Adrien DANGUY, agriculteur à Montsecret.

1892-1908 François Alcide LEBAUDY et Victorine « Maria » GARNIER

François Alcide, notre arrière grand-père, s’est marié en 1892 avec Maria GARNIER, originaire du bourg de Saint-Germain-du-Crioult situé à 12 km. Ses parents, accompagnés de leur fille Augustine, ont ensuite déménagé à Montsecret où ils sont rentiers, laissant l’exploitation de la ferme à leur fils et sa femme.

Quatre enfants y ont nés : Elise en 1893, Alice en 1897, Victor en 1898 et notre grand-mère Berthe LEBAUDY en 1902. Grâce aux recensements, nous savons que nos aïeuls employaient des domestiques (3 en 1901, 2 en 1906). Suite au décès de François Alcide, en février 1908, Maria a quitté la ferme pour aller s’installer au hameau de l’Aunay à Rully situé à 7 km (nous savons qu’ils étaient à Rully lors du décès de sa fille Elise en décembre 1909). Elle reviendra ensuite à Frênes (au hameau de la Pigaudière) entre 1921 et 1926 (source: recensements)

La ferme du Mont Morel a donc été exploitée par nos aïeuls de 1858 à 1908 ou 1909. La frise chronologique ci-dessous indique les périodes au cours desquelles ceux-ci y ont vécu :

La ferme du Mont Morel a ensuite été exploitée par une famille DUMESNIL (recensement 1911).

Cousinalement

Didier

Nota:

Anselme JAMET, le grand-père maternel de Marie Joséphine CONSTANTIN, était le cousin germain du Bienheureux Père Pierre JAMET dont je t’ai parlé succinctement dans l’article sur la branche LEBAUDY. Marie Joséphine étant née en 1825, le Père JAMET étant décédé en 1845, peut-être l’a-t-elle rencontrée ?

Sur son contrat de mariage en 1892, François Alcide LEBAUDY et son père François Michel sont dits « propriétaires cultivateurs ». Il est donc probable qu’ils possédaient des terres en dehors de la ferme du Mont Morel où ils étaient locataires.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :