La naissance d’Henriette AUBIN (1898)

Cher cousin, chère cousine, Henriette AUBIN, notre grand-mère, est née le 16 juillet 1898 à la Petite Forêt, lieu-dit de la commune de la Ville-aux-Clercs située dans le Loir-et-Cher, à 17 kilomètres au nord de Vendôme. Elle est née à « une heure du soir » et a été déclarée à la mairie par son père Henri,Lire la suite « La naissance d’Henriette AUBIN (1898) »

Les signatures de notre branche AUBIN

Cher Didier, Comme tu m’as dit que tu avais été très intéressé par mon courrier sur les signatures de nos ancêtres de la branche DURAND (Les signatures de nos aïeux DURAND), j’ai effectué les mêmes recherches pour notre branche AUBIN. Ma collecte n’est sans doute pas complète : d’abord parce que je n’ai pas trouvéLire la suite « Les signatures de notre branche AUBIN »

Les mariages familiaux chez les DURAND

Cher cousin, Tu sais qu’en 1953 deux mariages eurent lieu le même jour dans notre famille. Le marié du premier mariage était un frère de la mariée du deuxième, et inversement. Je n’ai pas trouvé d’adjectif pour qualifier ce type de situation, j’ai choisi les appeler les mariages familiaux. Celui de nos oncles et tantesLire la suite « Les mariages familiaux chez les DURAND »

AUBIN, un miracle à couper le souffle

Cher Didier, J’ai profité de mes vacances pour faire quelques recherches sur le nom de famille AUBIN. Il est à l’origine un nom de baptême, provenant du surnom romain Albinus (dérivé de Albus signifiant blanc). Saint-Aubin fut évêque d’Angers au VIe siècle et l’un des principaux promoteurs du troisième Concile d’Orléans, qui réforma l’Eglise franque.Lire la suite « AUBIN, un miracle à couper le souffle »

Les signatures de nos aïeux DURAND

Cher Didier, Nous avons peu de traces de nos ancêtres. Une de ces traces est la signature qu’ils ont apposée sur les actes d’état civil ou dans les registres paroissiaux. Sur un acte de naissance, on peut trouver la signature du père et de deux témoins, qui n’ont pas toujours de lien familial avec leLire la suite « Les signatures de nos aïeux DURAND »

Caroline, par Henri AUBIN et BOURVIL !

Cher cousin, chère cousine, Je vais aujourd’hui te présenter une des chansons du cahier de notre grand-oncle Henri AUBIN (Les cahiers du grand-oncle Henri AUBIN). Il s’agit de « Caroline », une chanson extraite du cahier qu’il a réalisé pendant son service militaire. Tu auras deviné pourquoi je commence par celle-ci. Caroline I Couplet Voilà 8 heures quiLire la suite « Caroline, par Henri AUBIN et BOURVIL ! »

« Environ », c’est combien de temps ?

Cher cousin, chère cousine, Aujourd’hui, en ce dernier jour de l’année scolaire, nous allons faire des mathématiques, ce qui va sans doute ravir ta fille, elle qui regrette d’avoir choisi une voie d’études où il n’y a pas de mathématiques ! J’ai été inspiré par la lecture de cet article du blog « Ils étaient uneLire la suite « « Environ », c’est combien de temps ? »

Quand Henriette souhaite une bonne fête aux Jean

Chers cousins-cousines, Henriette DURAND est la tante qu’aucun d’entre nous n’a connue, puisqu’elle est décédée le 16 août 1944 à l’âge de 19 ans. Nos parents l’ont bien sûr connue et en gardent un souvenir ému. Aînée de nos oncles et tantes, elle est née le 10 mai 1925 à Issé lorsque nos grands-parents, Jean-BaptisteLire la suite « Quand Henriette souhaite une bonne fête aux Jean »

Les complaintes

Chère cousine, cher cousin, Notre grand-oncle Henri AUBIN dessinait très bien. Tu a pu le voir dans un précédent article (les cahiers de notre grand-oncle Henri AUBIN). Mais il s’amusait aussi à recopier des textes. Voici le début de l’un d’eux : Sur l’air de la Paimpolaise : Dieu ! quel trouble et grand mystèreLire la suite « Les complaintes »

Comment guérir la colique ?

Cher Didier, Voici une question que, je crois, tu t’es souvent posée, et je suis fier de pouvoir t’apporter une réponse. Je l’ai trouvée dans les cahiers de la famille AUBIN que tu nous as présentés récemment ! Voici comment notre grand-mère Henriette et son frère Henri AUBIN ont appris à guérir la colique :Lire la suite « Comment guérir la colique ? »